Cesta: Muzeum / Prohlídka muzea / Pustevny / Jazykové verze Pustevny / Francouzsky Pustevny


Aire de Pustevny

Aire de Pustevny – Libušín, Maměnka

Ce monument unique a été construit dans les années 1897 – 1899 selon le projet de l'architecte Dušan Sámo Jurkovič et du constructeur Michal Urbánek de Vsetín.

Les différents bâtiments de l'aire de Pustevny ont été construits selon les principes de composition et de combinaison des différents éléments et motifs de l'architecture populaire. Ceux-ci ont été repris dans les localités de la Valachie et de la Slovaquie. Par son expression architectonique, Jurkovič a fait remarqué à Pustevny la richesse des formes rénovées viables.

Dans le passé, on prédisaient déjà deux fois la disparition aux constructions de Jurkovič. Pour la première fois, peu après la Seconde Guerre mondiale où on a vu que les charpentes demandaient une réparation plus large et le propriétaire d'alors – Pohorská jednota envisageait de les démolir. Les bâtiments Libušín et Maměnka n'ont pas été démolis grâce à l'intervention de l'architecte Dušan Jurkovič qui, à l'âge de 79 ans, a entrepris le voyage en Valachie.

Ce n'est qu'en 1985 que l'aire de Pustevny a été reconstruite. On a délivré le permis de construire pour la reconstruction totale de Libušín et Maměnka. La reconstruction entamée a été interrompue faute de moyens financiers et à cause de la liquidation du propriétaire des bâtiments - Valašské hotely a restaurace /Hôtels et restaurants valaques/. Le Bureau de construction de Rožnov pod Radhoštěm a désigné l'état du bâtiment comme menaçant et il a ordonné de procéder aux travaux de sauvegarde.

En 1995, l'État devient propriétaire de l'aire et il acquiert le droit de gérer le musée Valaque en plein air de Rožnov pod Radhoštěm. Pour sauver le bâtiment de Pustevny, les édifices ont été classés monuments historiques nationaux et représentent, ensemble avec le musée Valaque en plein air de Rožnov pod Radhoštěm, un ensemble unique de monuments au nord-est de la République tchèque.

Le musée valaque en plein air de Rožnov pod Radhoštěm a commencé à reconstruire les édifices de Libušín et Maměnka en 1997. La reconstruction a été conditionnée par la conservation de l'authenticité des bâtiments – des éléments de construction et d'architecture avec tous les détails. La reconstruction des bâtiments a été achevée en décembre 2003.

La blus belle salle à manger Libušín a eu son nom en l'honneur de la princesse tchèque Libuše. L'intérieur a été décoré avec les fresques et sgraffites aux motifs des légendes valaques et slovaques selon les projets de Mikoláš Aleš. Les portraits ont été réalisés par le peintre académique Karel Štapfer.

Du point de vue visuel, l'espace principal de Libušín est divisé trois parties. La partie polygonale est dominée par l'inscription encadrée par le décor plantes „ QUE DIEU VOUS BÉNISSE", par la représentation de Radegast, Saint Venceslas, un vieux Slave priant et un berger qui mène une troupe de brebis en pâture.

La partie centrale de l'intérieur est décorée avec les figures des personnages populaires – Ondráš, Juráš, Jánošík et Stavinoha. Les murs sont décorés avec les motifs stylisés de plantes. Les formes riches du plafond et du poutrage sont achevées par une ligne de fleurs bleues dans les vases de différents types.

La troisième partie de l'espace est décorée dans la partie supérieure des murs par une ligne de cinq natures mortes sur les côtés opposés nord et sud représentant les activités typiques de cette région.

Sur les murs entre les fenêtres, on trouve beaucoup de proverbes inscrits. La paroi frontale est décorée avec la montre fabriquée selon la proposition de Dušan Jurkovič, à droite, il y a des proverbes dont le sujet est lié avec la marche du temps. Tout l'intérieur est décoré avec trois lustres nouvellement fabriqués selon les propositions de Jurkovič.

Selon les spécialistes, Libušín est une des oeuvres les plus précieuses proposées par architecte Jurkovič. Libušín a été inauguré le 6 août 1889 à l'occasion de la messe qui s'est déroulée dans la chapelle de Radhošť.

Le bâtiment de Maměnka a été construit comme abri touristique de Pustevny et son nom s'est inspiré de l'expression qui représente pour le peuple valaque le symbole de la considération et de l'amour. Maměnka – „Née de l'amour pour le pays et l'âme du peuple qu'elle serve de l'abri et pour la consolation des gens de bonne volonté". Parmi les constructions de Jurkovič, le bâtiment de Maměnka est, du point de vue de l'extérieur, le plus articulé et le plus rythmé. De tous les côtés, on trouve un contour compliqué avec les pourtours extérieurs.

Le bâtiment à trois étages réalisé tout en bois, partiellement avec la cave, sert comme hébergement de type hôtelier. Le bâtiment est accessible aux handicapés, il a 11 chambres dont chacune dispose des sanitaires individuels. Au troisième étage, on trouve une pièce avec l'équipement de cuisine qui sert pour prendre le petit-déjeuner, il est possible d'y entrer par la terrasse extérieure. Les chambres sont réalisées en quatre coloris – vert, rouge, ocré et bleu avec les motifs d'origine sur les murs.

Les chambres sont aménagées avec les copies des immeubles d'origine dont les éléments sont gardés dans le dépôt du musée. Les moquettes sur les planchers sont tissées à la main. Les accessoires décoratifs comme l'éclairage, la céramique, les nappes, les rideaux et les draps de lit sont réalisés selon les modèles d'origine. Les copies des images utilisées ont été d'abord gardées dans les dépôts du musée Valaque en plein air de Rožnov pod Radhoštěm.

L'aire de Pustevny est un carrefour des chemins touristiques – c'est le point de départ des randonnées ou des promenades à travers la faîte de montagne vers Radhošť. C'est aussi le départ du sentier éducatif Radegast. Sa forme ramifiée avec six points de départ permet de le parcourir en plusieurs variantes. Grâce au panneau informatif, les touristes font connaissance des points d'intérêt et des lieux historiques des sommets et des faîtes du pays montagneux de Radhošť. Le sentier Pohádka /Conte de fées/ part de Valašská koliba /Cabane valaque de berger/ et traverse la réserve naturelle pour vous conduire à Radhošť.

En allant de l'aire de Pustevny vers Radhošť, vous allez voir un des symboles de Beskydy – la statue en grès – Radegast. L'auteur de la statue est le sculpteur Albín Polášek, natif de Frenštát pod Radhoštěm, ville située non loin de là. En 1929, il a créé aux États-Unis d'Amérique la statue représentant le dieu païen de la récolte, des troupeaux et de l'hospitalité (selon d'autres sources, c'est le dieu du ciel du soir, des feux et des lumières des étoiles).

Une année plus tard, la statue a été transférée en Moravie et placée en 1931 à Radhošť sur son emplacement actuel à l'occasion du Pèlerinage slave.



Jazykové verze

  • Čeština
  • Deutsch
  • English